French: 1958-1970 (Regular)

Le Régiment régulier 1958 – 1970

View this page in English

A l’automne de 1958, le ministère de la Défense nationale dirigait qu’un quatrième régiment blindé soit organisé dans les forces régulières. Le 10 octobre 1958, l’Association du Corps blindé royal canadien décide que le nouveau régiment sera nommé le 1e Fort Garry Horse et sera logé à la base de Petawawa. Le Lt-colonel James Gardner est le premier officier-commandant. Le régiment de milice à Winnipeg devient le 2e Fort Garry Horse.

Le 19 novembre 1958, le régiment reçoit son premier char Centurion et durant une cérémonie marquant la formation du régiment devant le ministre de la Defense national, le premier chars parade avec son équipage de l’Officier-commandant ‘ le Lt-colonel Gardner, l’adjutant-chef E.J. Armer et le conducteur cavalier F. Goebel. Durant les quelques mois prochains, le régiment atteint son but de personnel et d’équipement. La formation se continue jusqu’au printemps 1959 tandis que l’escadron de reconnaissance se prépare pour aller en Egypte avec l’ONU. Enfin, au printemps de 1960, les cannons des Centurions sont tiré pour la première fois a Meaford avec des bon résultats. Durant l’automne de 1960, requète du colonel Gardner, une version du ‘Red River Valley’ est adopté comme marche lente du Régiment. Au mois de mars, l’escadron de reconnaissance, revient de l’Egypte. Au mois d’août 1961, le Lt-Colonel W.R.C. Little defient officier commandant. Au mois de décembre 1961 on annonce que les Garrys doivent rejoindrela 4e Brigade d’infantrie canadienne en Allemagne.

Au mois de décembre 1962, le Régiment déménage au Fort Beausejour en Allemagne près d’Iserlohn, tandis que l’escadron de reconnaissance s’établit, à une trentaine de miles de distance, au Fort Chambly prôche de Soest. L’entrainment blindé continue des les champs de tir de Hohne et Sennelager et on ajoute à l’escadron de reconnaissance des hélicoptères. Des bons liens sont créés avec les allemands et les belges et aussi avec le régiment affilié, le 4/7 Royal Dragoon Guards. Au mois de juillet 1963, les cannons des chars Centurions changent du 20 pdr au nouveau 105 mm de l’OTAN. Au janvier, 1964, le Régiment fait partie de ‘Keen Blade’, une exercice multi-national. Au mois de novembre, une réprésentation du Régiment visite la ville de Cambrai ou avait eu lieu, en 1917, une bataille que l’escadron “B” avait prit part et ou le lieutenant Stachan avait mérité la “Victoria Cross”. Au mois de janvier 1964, les citoyens de Woensdrecht aux Pays-Bas fêtent la 20ieme anniversaire de leur mise en liberté et presentent au Régiment une medaille et nomment une rue la ‘Fort Garry Horse Straat’.

Durant l’été de 1964 l’entrainment continue avec la brigade a Sennalager. Le 14 août, le Régiment est présenté, au Fort Beausejour, avec le Guidon. Durant l’automne les Garrys continuent de s’entrainer et font part a l’exercice ‘Treble Chance’ comme force ennemies. Ils ont tellement de succès que la stratagie defensive des divisions de l’OTAN doit etre revisé. Les ‘forces amies’ qui devaient retenir leur position pour 36 heures avaient été vaincues en 5 heures et demi. Au mois de novembre, le Lt-colonel H.E. Theobald devient le nouveau officier commandant. L’année suivante continue avec l’entrainement blindé et individuel à Sennelager et avec la brigade a Soltan. Au mois d’octobre, un groupe de l’escadron “C” va à Doetinchem aux Pays-Bas et remettre à neuf un char Sherman laissé là comme commémoratif à la fin de la guerre. Durant la mème année, on dedie un cairn à St Aubin-sur-Mer en Normandie où l’escadron “C” avait foncé en 1944. Les Garrys retournent au Canada pour s’établir à Calgary.

L’entrainment continue et on prépare l’escadron “A” pour aller en Chypre avec l’ONU, et le Lieutenant-colonel DA Nicholson devient Officier-commandant. On continue l’entrainement dans des conditions d’hiver et on reforme l’escadron “C” pour aller remplacer l’escadron “A” en Chypre. En 1967, des changements dans la planification de la défence change le rôle à celui d’un “Light Armoured Regiment”. En 1968, le Lieutenant-colonel GJ Martin devient Officier-commandant en temps pour recevoir le chars Lynx. On continue l’entrainment inclue ceux de les guerres chimique et artique. Au mois de mai, 1969, dix-huit membres du Régiment prennent part dans l’exercise “Worthy Venture” au mont Worthington au Yukon, On accomplie l’ascension mais en descendant, le Lieutnant-colonel Martin est tué dans une chute. Il recoit les pleins honneurs funerailles militaires par son régiment. Le Lieutenant RO Conover devient le nouveau Officier-commandant au mois de juillet.

Au mois d’octobre 1969, on annonce le dissolution du Régiment due à une réduction général. Le 21 novembre, le Guidon parade pour la dernière fois devant le Régiment et est déposé dans le palais Legislatif à Winnipeg. La plus part des Garrys sont absorbés dans les rangs du Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians).